Sous les galets, la fume


J’ai la grande chance de passer le début de cette saison dans une région d’exception: Calpe, près d’Alicante, dans le sud de l’Espagne. L’air y est pur, la mer est à l’avenant, le ciel m’épate parce qu’un bleu aussi bleu, ça relève de l’exploit, et que j’aime cette couleur particulière qui, depuis ma tendre enfance, n’a pas cessé de se placer en tête de proue des tons de l’arc-en-ciel. Au sud, donc, rien de nouveau, si ce n’est l’architecture, mais il est des contrées qui supportent toutes les exceptions: le cadre a bien changé, mais l’atmosphère est « belle » et bien la même.

Petit bémol: une crique, des plus représentatives de la côte…et des plus fréquentées comme elle se trouve à quelques mètres de la plage principale, est envahie de mégots. Bof, rien de grave en soi, et rien d’exceptionnel; le lieu est prisé par les pêcheurs occasionnels et l’on conçoit aisément qu’une clope soit une précieuse alliée quand on attend qu’un poisson réponde à l’appel masqué d’un ver, au bout du fil.

Oui mais. En France, une expression en vogue « ça m’a payé un bras » (lire: « ça m’a coûté très cher ») fait un tabac. J’aurais tendance à faire du zèle et à déclarer « en vague » la phrase qui m’a traversé l’esprit, à l’instant même où j’ai marché sur une cigarette allumée: « ça m’a coûté un pied »…

Merci de prendre le soin d’écraser le bout de votre clope. Il y a aussi les oiseaux, et les chiens, qui pourraient y perdre leur santé dans la minute…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s