Comment se débarrasser des objets qui rappellent des souvenirs


Il y a les briquets. Bof, à moins d’être propriétaire d’un objet de marque (négocier au mieux et zapper caractère affectif, s’il y a), il n’est pas trop difficile de jeter un ustensile devenu inutile, surtout s’il est orange. On a tous des plaques électriques et on n’a aucune raison de mettre le feu à quoi que ce soit. Alors un truc sans valeur qui ne sert à rien, chez moi c’est poubelle. Eh ben on lui a réglé son compte à celui-là.

Concernant le cendrier fait main, celui qu’on vous a offert avec amour au marché de Carpentras, le blanc orné d’olives vertes, j’avoue que l’idée de l’abandon peut être un déchirement. Je conseille alors de le confier à un proche précautionneux ou à un membre de la famille.

Livrer l’objet à des non-fumeurs, surtout. Il a eu sa vie avec  vous, pour les raisons que vous savez, n’allez pas le mettre dans les mains de personnes à qui il n’était pas adressé. Soyez cohérent. Le mieux est de l’emballer et de le condamner. C’est mon avis, il vaut ce qu’il vaut. Je suis de caractère romantique, c’est comme ça que j’ai procédé. Mais si ça vous fait du bien de lui exploser sa race contre le mur de la cuisine, moi je dis Ok, c’est ce qu’il méritait, et on s’en fout bien de l’ex qui avait acheté 2 euros un cendrier marocain fabriqué par des turcs sous-payés et mineurs (made in Taiwan, quand même).

Les murs du salon: aïe, ils en ont pris un coup. C’est simple, soulevez à peine un cadre, au pif, ça vous rendra nostalgique du jour où le peintre avait passé des coups de pinceaux dans tous les recoins de la maison et que vos pièces avaient commencé à revivre. Seulement, rappelez-vous, deux mois après, la nicotine donnait du beige au blanc et s’amusait de son travail de sape. C’est simple, un peu d’humidité, un peu de chaleur, et hop, elle s’installe. Alors inutile de donner un coup d’éponge: en donner un, c’est se contraindre à en donner mille. On sait tous que si on fait une trace blanche dans du sale, on n’a plus qu’à s’attaquer au reste…J’ai testé la cuisine pour vous. Le plafond. Bonjour le contraste avec l’ensemble. Déprimée, j’ai fait venir un spécialiste. Il a redonné de l’allure à mon appartement. C’est tout de même plus cool de vivre dans un endroit propre. Et puis ça rappelle qu’on a pris un tournant. Sans compter que le résultat, pour une fois, sera durable…

Oops: là, on est obligé de faire un choix: vous recevez un fumeur. Il vous demande poliment l’autorisation d’allumer une cigarette. EH BEN C’EST NON! J’ai aussi testé pour vous. Moi je m’en fous de la fumée, mais alors les rideaux, la literie, ils ont un autre avis! C’est un truc à dormir dans la nicotine pendant un bon mois, après avoir aéré tous les jours, quelle que soit la saison. Non, merci…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s